AccueilVoir mini compte-rendu du conseil municipal du 18 novembre 2015 à la page "au conseil munici

mardi 12 mars 2019

Saint Ismier le 11 mars ; Démocratie et Citoyenneté

Voir les CR des réunions du GDN :ICI.
M. RAMBAUT
Environ 30 participants sont venus à la 4ème réunion organisée par la Mairie de Saint-Ismier.
C'est selon un rite maintenant bien établi que la soirée s'est déroulée avec une introduction par M. le Maire, Henrie Baile, l'intervention d'un "sachant", M. Rambaut, professeur d'université en droit spécialiste des élections; puis la répartition en groupes selon les indications proposées par l’organisation du GDN. Pour finir, un restitution de chaque groupe est faite en plénière.
On note la présence de quelques jeunes dont l'un rapporte, le travail de son groupe (extrait de son intervention).



GDN le 11 03 19
St Ismier
Notes prises à la table traitant des point 3 et 6

3.   comment encourager la participation citoyenne aux élections ?
6.  comment développer les comportements civiques et l'engagement citoyen dans la société ?

Les 2 questions sont apparues comme liées et nous sommes vite arrivés à la conclusion  que l'exemplarité de nos « élites » était une nécessité absolue pour que s'exerce une envie de citoyenneté et de civisme, au quotidien comme le jour des élections.

Quelques propositions :

. valoriser la participation au vote en transformant la carte d'électeur en carte de citoyenneté ouvrant à des droits (contre parties) à définir
. permettre d'augmenter ces droits par une participation à une journée de citoyenneté, organisée localement par des associations, les écoles, les mairies et d'autres instances locales
. renforcer la culture civique à travers une sensibilisation dès la maternelle
. faire respecter la loi dans l'espace public pour éviter un sentiment d'impunité, sans basculer dans un état policier
. exécution réelle des peines
. éviter le rejet de toute une catégorie de personnes qui en contrepartie développe une haine qui se retourne contre la société
.  favoriser Erasmus pour tous
. apprendre les langues étrangères, la musique, le sport dès le plus jeune âge comme facteurs d'intégration
. restaurer un service militaire adapté (service



 civique) sur une durée significative
. renforcer l'exemplarité par une transparence accrue au niveau des élus et tout autre responsable de haut rang pour éviter le « tous pourris » qui éloigne les électeurs des urnes et permet de justifier des comportements inciviques au quotidien.
. obliger à respecter la cohérence entre promesses et actes chez les élus.
. rédiger les décrets d’application des lois plus rapidement.



lundi 11 mars 2019

GDN : Le Versoud le 8 mars








Le grand débat au Versoud
Réunion organisée à la mairie du Versoud le 8 mars 2019 à 19H
-----
La rencontre  est la troisième de ce type organisée par le maire qui a souhaité réunir le plus de monde  possible  en proposant 3 dates à des jours et heures différents.
La réunion animée par Jean-Pierre CHARRE et Noël MARGERIT, retraités de l’Education nationale, regroupe 16 participants (28 à la première réunion et 18 à la seconde) à la mairie du Versoud entre 19H et 21H30.
Les 4 thèmes proposés au Grand débat sont abordés successivement et dans l’ordre suivant :
-       Fiscalité et services publics
-       Organisation d l’Etat et des collectivités territoriales
-       Démocratie et citoyenneté
-       Transition écologique
La rencontre se passe dans un excellent climat avec des participants qui ont pu échanger et exprimer la  diversité de leurs positions en explicitant leurs arguments en faveur des points de vue avancés.
Les animateurs ont en effet souhaité  organiser un vrai débat entre les participants contrairement à ce qui s’était  passé lors de la deuxième rencontre organisée au Versoud le 14 février où l’animateur avait alors comme seul souci de  recueillir les avis des participants, sans débat pour aboutir en fin de réunion  à une liste d’opinions de type   inventaire à la PREVERT.
Les participants à la rencontre du 8 mars semblent avoir trouvé un réel intérêt à la soirée et ont exprimé  leur satisfaction en fin de réunion.

                                    Le 9 mars 2019                                             Noël MARGERIT

mercredi 6 mars 2019

Le 5 mars à Saint Ismier









GDN le 05 03 19
St Ismier
Notes prises à la table traitant des point 3 et 5

3  Au regard de leur évolution, quels sont les services les plus satisfaisants ?
5  Évaluer les services : l'expérience, un bon outil, qu'en déduire ?

Les évolutions les plus importantes ressenties au quotidien :

Un débat s'est engagé sur les PAV (points d'apport volontaire) et la répartition des compétences en matière de déchets entre communes et intercommunalité.

La Poste et ses différents modes de fonctionnement : comparaison entre le bureau de poste de St Ismier et celui de Crolles.



















Malgré la dématérialisation, la nécessité ressentie d'un accueil personnalisé.


Le service des impôts : Avis partagé, les uns l'ont ressenti comme efficace à travers leur service dématérialisé, les autres attendent toujours une réponse après 3 mois d'attente.

Les déchetteries fonctionnent bien.

SNCF, transports publics (tougo) sont les services qui doivent impérativement évoluer pour dissuader de prendre la voiture individuelle.

La santé doit beaucoup évoluer, pour que les spécialistes soient plus accessibles en particulier dans les hôpitaux.
Les maisons de santé sont ressenties comme très utiles.

Le service des passeports est à améliorer.

Les délais de justice sont inacceptables.

L'administration française est vécue comme très complexe au regard  de celle de pays voisins beaucoup plus pragmatique.








BERNIN le 28 février 2019 de JCP




Grand Débat National
Salle des fêtes
Bernin


19H30 22h00

Cette séance était organisée par la mairie de Bernin et de St Ismier.
Des élus de chaque commune étaient présents.
Thème : la fiscalité

Une cinquantaine de personnes étaient présentes, l'âge moyen était sensiblement le même qu'aux séances précédentes de  Crolles 09 02, St Ismier 13 02, Le Versoud 14 02 . seule la soirée du 20 02 organisée par les gilets jaunes présentait une moyenne d'âge sensiblement plus jeune. 

Une courte introduction de la mairesse a consisté à reprendre les éléments du kit national du Grand débat, pour s’arrêter sur le point spécifique de la fiscalité, décomposé selon les 7 thèmes suivants :
1. comment mieux communiquer sur l'utilisation des impôts.
2. comment rendre la fiscalité plus juste et plus efficace.
3. quels impôts baisser en priorité.
4. quelles dépenses publiques réduire en priorité.
5. comment équilibrer les dépenses sociales ?
6. renforcer notre protection sociale : dans quels domaines ?
7. payer plus d'impôts : pour quels domaines d'action ?

Le tableau de répartition de la dépense publique pour 1 000 € présenté n'a pu être commenté , faute de compétences.
Il a appelé une remarque d'A.Vidal qui a signalé que la dépense correspondante aux retraites, ne concernait que la retraite de la fonction publique.

L'auditoire s'est réparti par table, selon les différents thèmes.
Chaque groupe a avancé des propositions tous azimuts, la méconnaissance des sujets, souvent très techniques,ne permettait pas de faire des propositions étayées et  a conduit à  une liste disparate  et souvent hors thème proposé.

L'animatrice, professionnelle,  présente a demandé aux différents rapporteurs de chaque groupe  de faire une synthèse rapide de l'heure passée à débattre.
Elle a ramassé les consignations écrites pour faire un compte rendu qui sera mis sur le compte GDN de la mairie.


Pour exemple :


Synthèse de la table : - comment équilibrer les dépenses sociales ?
                                    -  renforcer notre protection sociale ; dans quels domaines ?

Rapporteur : JCP


Rappel :

La France : record de fiscalité et record de redistribution.

Comparer ce qui est comparable entre pays afin de relativiser les déclarations abruptes, en particulier : prendre en compte le reste à dépenser par rapport aux salaires et au niveau de vie des différents pays.


Liste des propositions :

. équilibrer la ponction fiscale
. prendre en compte le jeu des aides sociales qui ont tendance à augmenter le coût des prestations, services et autres effets d'aubaine (coût des loyers/ APL , primes à la casse / coûts des  véhicules, primes écologiques / coût fourniture et pose chaudières, défiscalisations immobilières/coût du m², …)
. comment récupérer les aides publiques en cas de non respect des engagements mutuels
. mieux contrôler le travail dissimulé
. s'inspirer du modèle allemand en matière de chômage, plafonnement des allocations, limitation plus grande sur la durée,… applicables en particulier par rapport aux cadres
. accepter de travailler plus tard, par rapport à l’allongement de la durée de vie
. harmoniser réellement les régimes de retraites
. mettre en place un système de retraite mixte (capitalisation / cotisations)
. demande des contreparties en échange de certaines aides sociales, faire du RSA un véritable pied à l'étrier
. contrôle plus strict des fraudeurs
. justice sociale = justice fiscale
. lutter contre l'évasion fiscale
. contrôler la gestion des caisses de retraites et les placements financiers des mutuelles
. dynamiser l'économie
. contrôler le système médical et ses abus
. développer la prévention
. adapter la médication au strict besoin
. éviter les doublons grâce au DMP
. revaloriser les professions paramédicales (aide soignant(e)s, infirmier(e)s
. rééquilibrer les charges de travail des différentes professions médicales dans les hôpitaux
. taxer les produits nocifs (alcool, tabac, sodas, malbouffe,...)

 JCP

vendredi 1 mars 2019

BERNIN le 28 février 2019 par JPG, SP et JM



Lire le CR sur le site de la ville de Bernin.

.Lire le CR sur le site de la ville de Bernin.



GDN – salle des fêtes Bernin - jeudi 28 février 2019, 19h30
« Fiscalité et dépenses publiques »


50 à 60 citoyens présents, principalement des retraités berninois et ismérusiens

Introduction par Mme Rocca, puis Mme X, animatrice-modératrice. Présentation du sujet à partir de la question « où va l’impôt ? » et d’un tableau de synthèse (difficile à lire) sur la répartition des dépenses publiques. Rappel de la charte du GDN.

Ensuite 7 questions sont proposées au débat :
1 - Comment mieux communiquer sur l'utilisation des impôts ?
2 - Comment rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?
4 - Quelles dépenses publiques réduire en priorité ?
5 - Comment équilibrer les dépenses sociales ?
6 - Renforcer la protection sociale, dans quels domaines ?
7 - Payer plus d'impôts : pour quels domaines d'actions ? (ex. : écologie ...)

Puis les échanges se sont déroulés par tables de 6-8, pendant 1h environ :
* 3 tables sur la thématique "Comment rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?"
* 1 table sur "Comment mieux communiquer sur l'utilisation des impôts"
* 1 table sur « Quelles dépenses publiques réduire en priorité ? »
* 1 table a regroupé les deux thématiques "Comment équilibrer les dépenses sociales ?" et "Renforcer la protection sociale, dans quels domaines ?"
* des tables sont restées vides faute de personnesintéressées

Restitution du travail de chaque table par un rapporteur, 2 minutes par rapporteur. Mise en perspective de quelques propositions :
* Harmonisation fiscale européenne pour éviter le dumping fiscal
* Imposer les GAFA
* Imposer la règle des 3 1/3 sur les bénéfices des entreprises : 1/3 investissements, 1/3 salariés, 1/3 dividendes
* Améliorer la progressivité de l’impôt, ajouter de nouvelles tranches
* Limiter les écarts entre salaires : 1 à 40 maximum
* Réindexer les retraites
* Dotation de l’état identique par habitant quelle que soit la taille de la commune
* Taxation des transactions financières
* Améliorer la lutte contre la fraude fiscale
* Introduire un taux de TVA minimum (selon les règles européennes) pour une liste de produits de 1ère nécessité, de produits bio, et des taux de TVA majorés pour des produits de luxe ou très polluants
* Supprimer une multitude d’agences nationales dont le rôle est peu probant, et qui donnent le sentiment de « places dorées » pour d’anciens dirigeants politiques
* Limiter les privilèges des anciens présidents et 1ers ministres
* Limiter le nombre de conseillers des différents ministères
* Imposer la justification de tous les frais, sans dérogation, des députés et sénateurs
* Diminuer le mille-feuille territorial
* Améliorer la prévention médicale
* Donner des suites significatives au travail annuel de la cour des comptes
* Simplifier les parcours de santé
* Communiquer sur la complémentarité DMP / carte vitale

L’animatrice-modératrice a récupéré les feuilles de synthèse du travail de chaque table pour faire un rapport qui sera disponible sur le site de la mairie de Bernin et qui sera « versé » au GDN.

JPG, SP et JM





jeudi 21 février 2019

Débat "Gilets Jaunes" au Cheylas

Grand Débat National
Le Vrai Débat
Maison de Quartier (de la Gare)
Le Cheylas
20 février 2019

20H00 23h00

Cette séance était organisée par les « Gilets Jaunes » en dehors du GDN considéré comme « verrouillé ».

Une quarantaine de personnes étaient présentes, l'âge moyen était plus jeune qu'aux différents GDN précédents (Crolles 09 02, St Ismier 13 02, Le Versoud 14 02) . La participation de gilets jaunes (minoritaire), en activité professionnelle, contribuait à ce rajeunissement.

En préalable après une présentation rapide de la soirée et des remerciements adressés à la mairie du Cheylas, une vidéo présentant «  le vrai débat » nous a invité  à aller sur le site correspondant pour s'informer sur cette initiative , son rôle et les moyens d'y apporter une  contribution.
Une invitation à été faite d' aller mettre des contributions sur « les cahiers de doléances des gilets jaunes du rond point de Crolles » dans les mairies qui les ont acceptées, jusqu'à la fin du GDN.

Une courte introduction concernant la suite du déroulé de la soirée a conduit le responsable de séance à nous inviter à nous répartir en 9 groupes autour de tables correspondantes à chacun des 8 grands thèmes de débat   à l'ordre du jour  et à une table d'expression libre.

Démocratie, institutions, RIC
Transition écologique et solidaire, Agriculture et alimentation
Justice, police, armée
Europe, affaires étrangères,Outre-mer
Santé, solidarité, handicap
Économie, finances, travail, comptes publics
Éducation, jeunesse, enseignement supérieur, recherche et innovation
Sport, culture
+
Expression libre


Le débat était guidé par un document établissant une liste de propositions en rapport avec le thème choisi . Elle était présentée dans l'ordre décroissant, à partir de leur nombre d’occurrences, votées sur le site « le vrai débat ».
Ex pour la table « démocratie, institutions » :
1ére proposition / 4116 votes :                                           Référendum d'initiative citoyenne
..
..
20 éme proposition / dernière de cette liste / 692 votes :   Vote obligatoire

Ce document devait (pouvait) servir de trame aux débats.

Ci dessous le compte rendu de notes prises lors de l'exposé des rapporteurs dont j'ai pu tirer une synthèse.

Démocratie, institutions, RIC :

table où étaient présents des membres de DBG et du Conseil de Développement de la cclG

Le RIC, arrivant en tête de liste a fait l'objet de longues discussions (digressions) qui ont conclu que le principe était à retenir mais que sa mise en place serait confrontée à de multiples garde fous qui seraient l'objet de discussions certainement extrêmement délicates.
Le RIC devrait établir préalablement les avantages/inconvénients de l'appareil législatif existant en matière de référendums en France et ailleurs.

La prise en compte du vote blanc a fait prendre en compte le problème élargi du mode de scrutins débouchant sur les questions de vote obligatoire, de jugement majoritaire , …
d'introduction d'une part de représentativité proportionnelle…
La question de la faible participation aux votes des jeunes a fait conclure à une nécessaire sensibilisation de ces tranches d'âge à la chose publique.

L'assainissement de la vie publique apparaît comme une nécessité pour réintéressé  l'électorat :
limitation des mandats successifs dans le temps, limitation du cumul des mandats plafonnement des indemnités, régime commun de retraite aux élus ( dont les anciens présidents de la république)
frein aux régimes particuliers des carrières des hauts fonctionnaires. 


Expression libre :

L'expression libre a mis en avant l'instauration du RIC et demandé que cesse l'influence des réseaux de toutes natures.
Il y a été évoqué le principe d'une troisième chambre de citoyens tirés au sort.
La professionnalisation de la politique y a été également dénoncée.
Les médias ne représentent pas les citoyens et sont liés aux intérêts des puissants, d'où l'intérêt qu'il y aurait d'avoir un financement public indépendant du pouvoir pour promouvoir une information libre.
De façon générale, une échelle de salaires allant de 1 à 10 a été évoquée.


Santé , handicap :

Dimension financière trop importante dans la gestion de la santé, pas assez de place à la personne.
Relever le numerus clausus des médecins.
Revenir aux mutualisme initial.
Mettre en place une loi sur la fin de vie, sur l'euthanasie contrôlée, sur les soins palliatifs de fin de vie.
Valoriser les emplois d'aide à domicile.
Plafonner les prix de journées en EPHAD.
Taxer les robots.
Mettre en place un revenu minimum d'existence.
Réguler les dépassements d'honoraires.


Justice, police, armée :

Non à la restauration de la peine de mort.
Amnistie pour les vrais gilets jaunes.
Non aux flashballs.
Fichiers S, relèvent de l'administratif pas du judiciaire.
Prison ferme pour l'évasion fiscale.
Droit à la dénonciation de ceux qui pratique l'évasion fiscale.
Casier vierge (casiers 2 et 3 ?) pour prétendre à une fonction élective.
Police et justice sinistrées.
Légaliser le cannabis.
S'interroger sur l'efficacité de supprimer les allocations familiales aux familles d'enfants violents.
Réécrire la Marseillaise pour en faire un chant pacifiste.
Supprimer le défilé militaire du 14 juillet.
Utilité du nucléaire ?
La France vendeuse d'armes !


Agriculture, alimentation :

Subventionnement de l'agriculture biologique.
Interdiction des pesticides et autres intrants.
Valorisation des semences paysannes.
Transparence des actions des lobbys.
Transparence des politiques énergétiques  en particulier en matière nucléaire.


Travail, économie, finances :

Renationalisation dans certains secteurs.
Augmentation des retraites.
Suppression de la CSG pour les revenus inférieurs à 3 000 €.
Augmentation du SMIC de 200 €.
Taxation des machines.
Développer une économie sociale et solidaire.
Plafonnement des salaires à 5 fois le SMIC.
Transparence des salaires.
Lutte contre l'évasion fiscale.
Régulation des revenus et des avantages des parlementaires.
Lutte véritable contre les paradis fiscaux.


Un CR plus exhaustif rédigé par les gilets jaunes, sera envoyé aux adresses électroniques, données par chacun de ceux qui le désirait, établi sur la synthèse des comptes rendus par tables lus en 5' à 10' en fin de séance, soit après environ 2H de débat.  (voir extrait).



dimanche 17 février 2019

Réunion du 14 février à 20h au Versoud





Lire le CR fait par la Mairie du Versoud : ICI.


Le 14 février 2019, Mairie du Versoud

Une quinzaine de personnes étaient venues assister au 2ème débat organisé par la commune du Versoud.
Les 4 thèmes proposés par le GDN étaient affichés, plus une rubrique « autres ».
Après une brève introduction du Maire, Patrick Janolin, c’est Bruno Braconnier qui a assuré l’animation avec une grande efficacité pour obtenir des formulations de propositions et la distribution de la parole. L'animateur a organisé la séance en respectant le choix de l'auditoire de suivre les thèmes dans l'ordre d'affichage.
Une secrétaire de séance a eu pour rôle de relever les échanges en saisie directe afin de proposer à l'ensemble des personnes présentes de relire et valider le compte rendu qu'elle en fera et qui sera affiché dans notre blog.   
On notera, là encore, l’absence de jeunes et une majorité de retraités.
Originalité dans l’organisation : la commune communiquera son projet de Compte-rendu aux participants, par courriel, pour validation avant sa diffusion.
Le faible nombre de participants fut propice à une prise de parole de tous et de nombreuses propositions furent formulées.
Le sérieux effectif du débat était limité malgré tout par l'absence, volontaire, de « sachant » capable de répondre éventuellement à des propositions non réalistes ou des affirmations fausses que l'assistance ne savait pas contredire.


Sans attendre le compte-rendu, on peut citer :
* La suppression de l’ISF mais un renforcement de l’impôt sur le revenu (IR) associé à une baisse de TVA pour les produits de 1ère nécessité. L’IR doit être payé par tous même de façon symbolique et l’augmentation du nombre de tranches pour éviter les effets de seuil. Cette proposition n’a pas fait l’unanimité.
* La transition écologique doit être une grande cause nationale.
* La sortie du nucléaire ne fait pas consensus : problème de déchets et de coût de démantèlement face à l’ « absence » de pollution de cette énergie.
 * Introduire une part de proportionnelle dans les élections sur le modèle allemand.
* Etc …

On a noté la présence de 2 observateurs venus pour tirer des enseignements de la soirée, ayant  pour mission d'organiser la prochaine séance à venir.

L’assistance s'est quittée avec la question de savoir ce qu'il allait advenir des échanges de cette soirée ! 
·