AccueilVoir mini compte-rendu du conseil municipal du 18 novembre 2015 à la page "au conseil munici

lundi 26 novembre 2018

Architecture vernaculaire : le Conseil de Développement du Grésivaudan prend à son compte les propos de JC Poutissou. (Newsletter n° 6).


L' architecture vernaculaire du Grésivaudan,
marqueur de son territoire.

     La charte du patrimoine bâti vernaculaire a été ratifiée en octobre 1999 par l'ICOMOS (Conseil International des Monuments et des Sites), organe officiel de l'UNESCO pour le patrimoine mondial culturel. A cette occasion les bâtiments vernaculaires ont été définis en résumé comme : exprimant une architecture locale traditionnelle en phase avec son milieu.
     Le Grésivaudan a la chance d'avoir conservé un bâti vernaculaire ancien, qu'il devrait savoir valoriser pour affirmer et développer son identité en contrepoint d’une urbanisation banalisante. Cette démarche conservatoire, au-delà d’un devoir de transmission culturelle aux générations futures, présente une véritable valeur économique en matière d'attractivité du territoire, tant pour ses habitants que pour les investisseurs extérieurs.
                                  https://gallery.mailchimp.com/8f85bcdfad3e145d81df73e3f/images/60d38174-b207-450b-9ad0-468b4925d1f7.jpg

     Le Conseil de Développement souhaite donc contribuer à sensibiliser élus et administrés à la sauvegarde d’un certain nombre de référents culturels patrimoniaux, sur lesquels appuyer une spécificité valorisante. Il est en effet tout à fait possible, et même indispensable, de valoriser ce patrimoine en intégrant le contexte culturel environnant et les modes de vie actuels.
     Des dynamiques économiques autant qu’idéologiques ont bousculé jusqu'à les détruire ces témoignages du passé devenus encombrants : le modernisme mal assimilé des années 50 à 70, le pastiche de l'ancien des années 80 à 2000, le postmodernisme plus récent, la transition écologique trop systématique, ont été ou sont encore aujourd’hui autant de raisons invoquées pour effacer nos racines.
     La mondialisation est omniprésente, et dénoncer la banalisation qu'elle engendre peut vite devenir suspect. Dans ce contexte, le Grésivaudan doit assumer sa spécificité pour qu’elle devienne  désormais une force, dans un contexte économique et culturel tendant par réaction à valoriser les particularités locales.
 
Les moyens d'actions pour la valorisation patrimoniale vernaculaire.

     Les élus locaux disposent d'outils législatifs permettant d’identifier et valoriser  les éléments patrimoniaux remarquables : paysages, bâti vernaculaire, bâti historique, petit patrimoine, etc. L'identification et le recensement nécessitent cependant un travail préalable d'investigation. La phase suivante, à savoir la mise en place de dispositions garantissant la mise en valeur des éléments répertoriés, est particulièrement délicate dès lors qu'elle  confronte l’intérêt (déclaré) général avec l’intérêt privé.
     L'aménagement soigneux d’une grange dans un hameau, patrimoine bâti vernaculaire privé,   peut s'avérer plus onéreux que sa démolition et son remplacement par une construction contemporaine n’ayant pas su prendre en compte l'esprit du lieu.
     Il est donc nécessaire de sensibiliser élus, techniciens et administrés à cette dimension collective de l’habitat vernaculaire, trop souvent reléguée au rang des contraintes « liberticides » entravant la liberté individuelle – en l’occurrence celle de détruire  l'histoire locale. Le sujet est certes délicat et nécessite l'aide de spécialistes, mais aussi celle d'instances politiques et techniques supra communales.
 
 La contribution du Conseil de Développement au thème de l'architecture vernaculaire en 2018
     Cet été un stagiaire a été embauché par le CD pour photographier des éléments de l'architecture vernaculaire sur l’ensemble du territoire de la CCLG. Le millier de photos réalisées, mettant en valeur de nombreux détails, a permis de constituer une photothèque de base permettant d’identifier et illustrer les caractéristiques architecturales spécifiques des différents secteurs du territoire.
                                        https://gallery.mailchimp.com/8f85bcdfad3e145d81df73e3f/images/70f4201e-0ebc-4632-b63c-b67abc141062.jpg
     Il sera loisible à tout un chacun d'aller y puiser pour différentes recherches locales, mais aussi pour voir en quoi certains détails, certains traitements, prennent une importance insoupçonnée dans la perception de la construction une fois achevée.
     Ce travail devrait ainsi servir à sensibiliser, informer, ou conforter un large public sur la cause trop longtemps négligée, dans notre vallée, du « bâti patrimonial vernaculaire ».
 Jean-Claude POUTISSOU



 





















mardi 13 novembre 2018

Aux déchets Citoyens !


Dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets et de son action "Objectif je réduis mes déchets", Le Grésivaudan organise, en partenariat avec la ville de Montbonnot, la projection du documentaire "Aux déchets citoyens !". Rendez-vous le 

vendredi 23 novembre à 20h 
en mairie de Montbonnot (salle de réception).

Ce film de 52 minutes suit le parcours de 200 familles habitant à Roubaix et qui se sont lancées pour défi de réduire au maximum leurs déchets : trier, éviter de gaspiller, prolonger la vie des objets... Sur un ton léger et plein d'humour, ce film nous interroge sur nos modes de consommation et sur notre capacité à construire un monde plus respectueux.

La projection sera suivie d'un échange avec le groupe Zéro Waste Grésivaudan qui vient de se mettre en place et qui déborde d'idées et d'énergie pour réduire le volume de nos poubelles.

L'entrée à cette soirée est gratuite dans la limite des places disponibles.

Notez que d'autres acteurs sur le territoire se mobilisent dans le cadre de cette semaine européenne de la réduction des déchets :
  • La commune du Touvet organise une série de rencontres (ateliers, film-débat) du 20 au 24 novembre - programme sur www.letouvet.com
  • Le Sibrecsa (Syndicat intercommunal du Bréda et de la Combe de Savoie pour les déchets ménagers) propose de nombreux rendez-vous (visites, ateliers, réunion d'échanges, stands antigaspi...) du 14 au 24 novembre du côté, notamment, de Pontcharra. Programme sur www.sibrecsa.fr

samedi 13 octobre 2018

CONFERENCE DE DBG A BERNIN

Hier soir, 12 octobre 2018, DBG donnait sa conférence :
Une économie durable pour le Grésivaudan : le patrimoine".
35 personnes s'étaient déplacées pour assister à la présentation d'un sujet difficile mais d'une grande importance pour l'avenir de notre territoire.
En première partie, l'historien Claude MULLER et le Paysagiste Jean ROINAT ont mis en évidence la valeur historique et paysagère du Grésivaudan et Jean-Claude POUTISSOU a développé la démonstration que le patrimoine est un gisement d'emplois non délocalisables.
Dans l'assistance on a noté la présence de Bernard Bourgeois et Alain Spalanzani du Conseil de Développement du Grtésivaudanainsi, d'un élu de Saint-Nazaire-les-Eymes et deux de Bernin.
Le débat a été fourni.
On retiendra :
* une demande de régulation par une autorité supra-communale du développement économique de toutes les communes du Grésivaudan et non pas quelques unes,
* mais aussi, et peut-être a contrario, la nécessité de laisser sa capacité d'initiative à chaque commune, en particulier en matière d'aménagement touristique,
* un consensus sur la vulnérabilité de l'économie de la nanotechnologie et la nécessité de développer des stratégies de développement d'autres activités à dominante d'emplois "présentiels".
* le regret que le patrimoine soit maltraité par les élus du Grésivaudan,
* etc
Bref une soirée au thème complexe, qui a trouvé son auditoire.
Claude Muller
Texte de l'intervention de Jean-Claude POUTISSOU









mercredi 3 octobre 2018

les déhets : PAV ou pas ?

La Municipalité a tenu une réunion publique mardi 2 octobre.





















Tout d'abord Christophe Duret a présenté un historique intéressant sur la construction de l'intercommunalité.
La salle est restée bien sage jusqu'à la question de la collecte des déchets ménagers : la commune doit décider au prochain conseil municipal du 10 octobre si elle renonce à la collecte en porte-à-porte au profit du dépôt en PAV (Point d'Apport Volontaire).
Du débat très fourni on retiendra :
* l'incompréhension devant l'augmentation de la Taxe (48%) pour un service qui ne s'améliore pas,
* la menace d'une augmentation de la taxe si l'on ne passe pas au système PAV,
* une forte demande de concertation pour le positionnement des PAV,
* l’engagement de C. Rocca à ne pas augmenter la Taxe si l'ion accepte les PAV.


Pour ceux qui souhaiteraient se faire une idée globale dur les déchets, consulter le mémo qui avait été publié ici même en 2016.




jeudi 20 septembre 2018

Bernin en Grésivaudan

L'équipe municipale invite les habitants à une réunion d'information sur
les Enjeux de l'Intercommunalité le 2 octobre.
Une initiative qu'il faut saluer.
Peut-être un signal de bienvenue à "Demain Bernin en Grésivaudan" ?


mardi 4 septembre 2018

Un nouveau nom pour notre assciation


Bernin 2020 devient
Demain Bernin en Grésivaudan
Avant d'être dépassée par l'échéance de 2020, notre association a choisi de s'intituler  désormais
"Demain Bernin en Grésivaudan".
Cela n'affecte en rien nos ambitions qui sont d'observer, d’informer les habitants et d’intervenir dans le débat public.
Cela permet aussi de marquer notre conviction que l'intégration de Bernin au Grésivaudan est sa seule possibilité réelle de développement.
Notre association est bien berninoise, mais son regard porte sur l'avenir qui passe, selon nous, par la construction du Projet de Territoire de la communauté de communes Le Grésivaudan.



samedi 24 mars 2018

Le torrent de Craponoz

Le dossier des travaux  de sécurisation du torrent de Craponoz n'en finit pas de durer !
Le Syndicat des Digues de Bresson à Saint-Ismier se démène entre les communes de Crolles et Bernin qui visiblement ne souhaitent pas s'engager et la communauté du Grésivaudan qui a acquis la compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations), au grand soulagement des communes. Mais à son tour, le Grésivaudan transmettra en 2019 cette compétence au Symbhi (Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l'Isère).

Bernin 2020 invite les habitants à consulter le document qui avait été présenté lors de la réunion publique du 30 mars 2017 à l'initiative des communes de Crolles et Bernin.


Voir le diaporama.